Actualités

LES OTA SE LAISSERONT-ILS FAIRE PAR LE DIRECT BOOKING ?

Pinterest LinkedIn Tumblr
The Direct Booking Evangelist

Depuis quelques années, les grands acteurs de l’industrie technologique ainsi que les nouvelles start-ups innovantes prennent le pas sur les différences qui existent dans l’industrie hôtelière en développant des solutions adaptées et pouvant mettre à rude épreuve la position des OTA. C’est le cas de bon nombre d’entreprises comme Hotel Intelligence qui va proposer l’outil de réservation le plus simple, intuitif, fiable, flexible, pratique, sécurisé pour leurs objectifs S.M.A.R.T – Spécifique, Mesurable, Atteignable, Réaliste et Temporel. 

Le widget de comparaison de prix Price Checker développé par Hotel Intelligence est destiné aux sites web officiel des hôtels et a pour but principal de promouvoir le Direct Booking et d’en augmenter sa profitabilité. Ce dernier permet d’informer le consommateur en toute transparence et durant son processus de réservation des prix appliqués par les OTAs, capture d’écran à l’appui. Cette preuve ultime met à nu de façon définitive le dogme installé par les OTAs ces dix dernières années prétendant qu’ils disposent des meilleurs tarifs. L’intégration du Rate Match, moteur de réservation d’Hotel Intelligence, va permettre aux hôtels de définir leurs prix par rapport aux OTAs et de contrôler leurs offres de vente directe en garantissant les meilleurs prix à chaque fois. À cela, les hôtels peuvent ajouter les outils Hotel Sync et Hotel Design, afin de synchroniser, transformer, adapter ou créer un site web à la hauteur d’un véritable outil de Direct Booking. Dans la conjoncture actuelle, les hôteliers sont dans l’obligation de reprendre le contrôle de leur politique tarifaire à travers leur site internet en investissant dans une meilleure expérience de réservation pour leurs clients.

Une solution flexible, transparente et accessible à tous les hôteliers.

À l’heure actuelle, Hotel Intelligence semble être l’unique acteur du marché à avoir su trouver la solution pour permettre aux hôteliers de se battre à armes égales en fournissant une solution clef en main basée sur un modèle win-win. Si la solution ne fonctionne pas sur votre hôtel, vous n’aurez perdu que le temps d’un café pour le mettre en place.

La solution est très complète et couvre tous les aspects précédemment évoqués. À la fois au service des clients et des revenus manager, un Price Checker en temps réel permet de savoir à quels tarifs les OTAs vendent les nuitées de l’hôtel sur chaque marché du monde et d’identifier les appareils utilisés lors de la réservation en ligne. Le revenu manager dispose donc enfin de la visibilité complète qu’il existe sur le marché pour adapter sa tarification instantanément.

Deux possibilités de collaborer avec Hotel Intelligence: inclure le widget de comparaison de prix rate match sur le site web de l’hôtel avec le Booking Button ou bien,  bénéficier d’un site web complet optimisé pour le Direct Booking en 40 langues et 50 devises  avec le Booking Website. À cela, la solution intelligente pour hôtels ajoute un travail de fond, de visibilité et de référencement sur Google. Elle permet de se connecter directement à vos clients tout en augmentant votre profitabilité.

Ces trois éléments permettent de multiplier considérablement le pourcentage de Direct Booking par rapport aux OTAs. Lorsque l’on sait que 69% des clients des OTAs passent sur le site web de l’hôtel avant de finaliser leur réservation sur les OTAs. C’est ici qu’il faut comprendre toute l’importance de convertir le booking sur le site web de l’hôtel.

Pourquoi win-win ? Tout simplement parce qu’ Hotel Intelligence est tellement sûr de sa technologie que la rémunération n’est basée que sur le Direct Booking. Aucun coût de mise en place de connectivité, de déploiement, de marketing, d’abonnement ou frais de résiliation n’est demandé. Enfin, la politique tarifaire a été construite en consultation avec les hôteliers. Ils ont jugé eux-mêmes le prix qu’ils étaient prêts à payer pour s’équiper de cette solution de réservation. Cette intelligence artificielle a été conçue spécialement pour aider les hôteliers dans leur combat quotidien face aux stratégies managériales mises en place par les OTAs. 

Les OTAs s’adaptent.

Cependant, les OTAs ne se laisseront pas faire sans riposte. En effet, le coronavirus les a également durement touchés. Et preuve en est leurs nouvelles stratégies de plus en plus agressives. 

Il y a d’abord les mesures coercitives de plus en plus belliqueuses vis-à-vis des établissements commercialisant leurs chambres à un prix plus compétitif, qui se retrouvent relégués en fin de classement au niveau de l’affichage des recherches des consommateurs, bien que disposant de notations positives de la part des clients. Pour des établissements de petit gabarit, il s’agit là d’un coup de semonce affligeant qui met en péril leur équilibre financier, et les obligent dans certains cas à accepter d’augmenter les tarifs proposés sur leur site web officiel. Ceci a pour but de pouvoir continuer à générer des réservations via leur plate-forme. D’un autre côté, les OTAs commencent désormais à commercialiser des offres de tiers (en général des grossistes ou des voyagistes) à des tarifs défiants toute concurrence. Booking.com, avec son programme lancé en 2018 « Booking Basic », se transforme en place de marché commercialisant des produits à des prix négociés pour des distributeurs business to business. Cette nouvelle stratégie démontre la volonté de domination sans limites du géant de l’industrie, qui attaque avec véhémence toute contestation de son leadership.

Un futur en construction.

L’année 2021 devrait donc connaître une recrudescence du combat entre hôteliers et OTAs. Le débat qui secoue l’industrie depuis déjà quelques années s’est transformé en véritable guerre commerciale tous les coups seront permis. Avec l’entrée de nouveaux acteurs dans le combat tel que le géant de la location de logements Airbnb, lui aussi très mal en point avec la crise sanitaire (forte réduction de ses effectifs) qui devrait se ranger du côté des hôteliers, un inversement de tendance n’est donc pas exclu. Néanmoins, la fin d’année 2020 et l’année 2021 ne seront qu’un épisode du long combat qui attend les professionnels hôteliers pour la reprise du contrôle de leur distribution et récupérer le terrain perdu ces dix dernières années. Dans cette conjoncture on ne peut plus tendue, une seule partie prenante devrait tirer son épingle du jeu : LE CONSOMMATEUR, qui verra les tarifs indubitablement être tirés vers le bas de façon structurelle.

Une solution à découvrir tout de suite sur https://hotelintelligence.io/